•  

    photos du mois de septembre

     

    Singa nitidula est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae.

    Ses pattes rouges le distinguent de son cousin Singa hamata, qui lui a les pattes annelées. 

    Les Singa sont de petites araignées (5 à 6 mm) qui fréquentent les endroits humides, surtout les berges des cours d'eau.

    Leurs toiles sont souvent construites à plus de 1m de haut dans les arbustes ou les roseaux. La loge de soie est souvent dissimulée dans une inflorescence notamment de roseau.

     

    Singa nitidula

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    La coccinelle à vingt-deux points (Psyllobora vigintiduopunctata) est une espèce d'insectes coléoptères, la seule en Europe du genre Psyllobora.

    Le nombre de points avancé pour individualiser l'espèce correspond au décompte des points sur les élytres. On peut distinguer onze points sur chacun d'eux. Cependant le prothorax présente cinq autres points.

    Elle est absente des zones nordiques.

    Elle vit dans la végétation basse (ligneuse ou herbacée), à la lisière des forêts, particulièrement à proximité des chênes, dans les prairies et les jardins où elle se nourrit uniquement d'oïdium ou la rouille (champignons ascomycètes pathogènes de l'ordre des Erysiphales)

     

    Psyllobora vigintiduopunctata, la coccinelle à 22 points

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Phaneroptera falcata, le phanéroptère commun, est une espèce d'orthoptères de la famille de Tettigoniidae et du genre Phaneroptera.

    Les élytres verts atteignent environ les genoux postérieurs ; les ailes postérieures vertes, nettement plus longues, les dépassent. De couleur verte, le dos et les pattes peuvent être teintés de rouille ; les tympans ovales, ouverts, se trouvent en haut des tibias des pattes antérieures; le corps long de 12 à 18 mm, est recouvert d'une fine ponctuation vert foncé

    Les adultes sont présents d'août à octobre ; cette espèce aimant la chaleur, fréquente les pelouses sèches parsemées de buissons, bien exposées au soleil, les bords des chemins, les anciennes carrières…
    De régime végétarien, cette sauterelle, quand elle est inquiétée, vole de quelques décimètres à plusieurs mètres, mais est capable de parcourir de longues distances, surtout par temps chaud, où elle manifeste un maximum d'activité.
    Les femelles déposent leurs œufs à l'intérieur des feuilles, par exemple des pruneliers, arbustes fréquents dans leurs habitats.

    Le chant très faible, constitué de notes brèves, discrètes, irrégulièrement produites, est émis de nuit et est faiblement audible (à environ un mètre de distance).

    source

     

    Phaneroptera falcata, le phanéroptère commun

    Phaneroptera falcata, le phanéroptère commun

    Pin It

    5 commentaires
  •  

    Pin It

    5 commentaires
  •  

    La Pyrale de la luzerne ou Pyrale hybride (Nomophila noctuella) est une espèce de lépidoptères hétérocère (papillons de nuit) de la famille des Crambidae.

    C'est la seule espèce du genre Nomophila en Europe. Ce papillon est migrateur, il voyage de l'Europe méridionale et de l'Afrique du Nord vers le nord de l'Europe.

    L'imago a une envergure de 26 à 32 mm. Il vole de mai à septembre selon l'emplacement.

    La chenille se nourrit sur les trèfles (Trifolium), les luzernes (Medicago), Polygonum, Triticum et Vaccinium.

    Source

     

     

    Nomophila noctuella , la Pyrale de la Luzerne

     

    Pin It

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires